Chaque Foyer de Charité, communauté de prêtres et laïcs, s’insère dans l’Eglise diocésaine. Il entretient des liens réguliers avec l’évêque du diocèse dans lequel il est implanté. Certains membres du Foyer participent aux services diocésains (formation, service des vocations, liturgie), assurent la catéchèse, rendent visite à des malades, etc.

Au moment de célébrer le 50ème anniversaire de sa fondation, l’Oeuvre des Foyers de Charité, riche des grâces reçues au long de son histoire et désireuse de s’enraciner encore plus profondément dans l’Eglise et afin de pouvoir mieux remplir sa mission pour le monde, a demandé au Conseil pontifical pour les laïcs de la reconnaître officiellement et d’approuver ses statuts.

Décret

En 1986, après avoir étudié soigneusement la documentation présentée par les responsables de l’Oeuvre des Foyers de Charité, reçu un avis positif de nombreux évêques ayant dans leur diocèse un Foyer, et soumis la demande de reconnaissance à Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, le « Conseil Pontifical pour les laïcs » (devenu aujourd’hui le Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie) a reconnu par décret l’Œuvre des Foyers de Charité comme association internationale de fidèles laïcs.

Approbation définitive des Statuts

En 1999, le Conseil pontifical pour les Laïcs confirme la reconnaissance de l’Oeuvre des Foyers de Charité comme Association privée internationale de fidèles, de droit pontifical, dotée de personnalité juridique, selon les normes des cann. 298-311 et 321-329 du CIC et décrète l’approbation définitive de ses Statuts dont le texte original est authentifié et déposé dans les archives de ce Dicastère.

Donné au Vatican, le 8 décembre 1999
en la Solennité de l’Immaculée Conception.

Pour lire les statuts des Foyers de Charité : cliquez-ici

Pourquoi faire une retraite spirituelle ?

Quelles qu’en soient les motivations, la retraite spirituelle marque une pause, dans un lieu propice à l’intériorité. Le cadre, le silence et le rythme de la retraite rendent disponible à soi-même et à Dieu.

Une retraite spirituelle est une halte pour le cœur et l’esprit. Elle opère comme une respiration et permet de :

  • Souffler, se reposer, trouver du réconfort au cœur de nos vies bousculées,
  • Rencontrer Dieu dans le silence, lire sa Parole, raviver sa foi,
  • Réfléchir au sens de son existence, prendre du recul avant de faire des choix importants,
  • Approfondir les grandes questions de la vie, mieux comprendre les fondements de la foi chrétienne.

En savoir plus