Les Foyers de Charité d’Europe se rencontrent

Voir l’album photos

Ils sont arrivés au Foyer de Charité de Courset (Pas de Calais) des 4 coins de France, de la Réunion, des Pays-Bas, du Luxembourg, de Belgique, d’Italie et de Pologne… En train, en avion, en voiture, en bus, à pied… Pas moins de 200 participants de 20 Foyers de Charité d’Europe se sont retrouvés du 22 au 27 octobre 2018…  le bonheur des retrouvailles !

Quelle joie de découvrir la beauté de cette région sous un soleil chaleureux et de savourer les produits du terroir : bière, tarte au maroilles, carbonades… Vive le Pas-de-Calais !

Parmi les visiteurs de la semaine, le curé de la paroisse, le père abbé de Wisques, le maire de la petite commune de Courset et Mgr Jaeger, l’évêque du lieu, qui a présidé l’eucharistie mercredi, rappelant la place que tenait le Foyer de Courset dans son diocèse. « Les Foyers sont d’Église et pour l’Église… »

La présence continue du Père modérateur, le père Moïse Ndione, celle du secrétariat général de l’Œuvre des Foyers, nous renvoyaient à l’Œuvre tout entière. Les 23 bougies représentant chacun des Foyers d’Europe ont, pendant toute la semaine, entouré l’autel : toutes de tailles différentes mais répandant la même lumière : chaque Foyer rayonne à sa manière, mais tout s’ordonne ensemble.

Ce fut une véritable réunion de famille avec beaucoup de vérité dans les échanges : se réjouir avec ceux qui sont dans la joie mais aussi pleurer avec ceux qui pleurent, toucher du doigt le poids de fidélité et de fécondité de chacun.

Pendant ces quelques 5 jours, un programme riche et intense, qui a commencé en laissant résonner l’appel à la sainteté :

« Je veux, disait Jésus à Marthe Robin dans le Texte fondateur, que tous les membres de l’Œuvre soient des saints ! Qu’ils rayonnent par l’exemple d’une vie profondément surnaturelle… »

Il était bon de réentendre cet appel à la lumière de l’exhortation Gaudete et Exsultate du Pape François :

« N’aie pas peur de te laisser guider par l’Esprit Saint. La sainteté ne te rend pas moins humain, car c’est la rencontre de ta faiblesse avec la force de la grâce. »

Les interventions et les échanges étaient axés à la fois sur les 4 orientations votées par l’Assemblée de 2016 et l’actualité de l’Eglise et de nos Foyers. Ils nous permettaient de mesurer et d’approfondir le trésor que nous pouvons offrir au monde, même s’il est porté par des vases d’argile. L’action de grâces, la louange, comme la demande de pardon, étaient au cœur de la rencontre.

«Témoins de grandes résurrections spirituelles, nous ne pouvons pas nous enorgueillir de ces réussites, si ce n’est de vérifier la fidélité à notre charisme. Nous n’avons pas eu peur d’aborder de nombreux sujets, même les sujets difficiles, parce que seule la vérité rend libre, avec l’option préférentielle (qui est celle de l’Eglise) pour les pauvres, les petits, les blessés. »  (Père Moïse)

Cette rencontre a été possible grâce à nos amis de « l’Alliance », que nous remercions d’avoir pris en charge l’organisation en assurant tous les services dans la joie pour nous permettre de profiter au maximum des interventions. Ils étaient  » ce plus grand Foyer » que Marthe voulait et aimait.

« « Etre petit en tout, grand seulement par l’amour ». On a vraiment fait Alliance entre nous, en vivant une véritable communion de prière, d’amitié et de service. J’ai senti ce plus grand foyer qui est en train de naître… » (un membre de l’Alliance)

Nous avons aussi été portés par la prière des élèves de l’École qui avaient préparé un cadeau pour chacun : signet et petite faïence représentant la maison de Marthe.

Merci à chacun pour la joie partagée, pour l’atmosphère fraternelle dans la simplicité et la vérité. Merci à tous ceux qui étaient de cœur avec nous, unis par la prière et l’offrande.

Message aux membres et aux amis des Foyers de Charité au sujet du père André-Marie van der Borght

Message du père Moïse Ndione, père Modérateur de l’oeuvre des Foyers de Charité, aux membres et aux amis des Foyers de Charité

 

Bien chers pères et bien chers membres laïcs de l’œuvre des Foyers,
Chers amis des Foyers de Charité,

 

C’est avec une grande tristesse que je souhaite, avec les responsables du Foyer de Charité de Tressaint (Côtes d’Armor), vous informer d’éléments importants sur le prêtre fondateur de ce Foyer.

En effet, plusieurs témoignages ont été portés à ma connaissance et font état de gestes déplacés et de comportements inappropriés que le père André-Marie van der Borght a eus à l’égard de femmes, notamment dans le cadre de l’accompagnement et du sacrement du pardon. Ces gestes sont inacceptables de la part d’un prêtre.

Bien que le père van der Borght soit décédé en 2004 et qu’une action en justice ne soit plus possible, il me semble essentiel de vous partager cette information pour permettre à des femmes qui auraient été blessées par ces attitudes et qui n’auraient jamais osé en parler, d’être entendues et reconnues si elles le souhaitent. J’éprouve une immense compassion pour ces femmes et me tiens à la disposition de toute personne qui souhaiterait apporter son témoignage personnel.

Au nom de l’Œuvre des Foyers de Charité, je veux demander pardon pour ces actes qui ont trahi la confiance qui était faite à un prêtre, et vous dire que nous condamnons tout geste ou parole qui puisse porter atteinte à la liberté ou à l’intégrité de la personne.

J’affirme à nouveau notre devoir de garantir la protection, la liberté de toute personne séjournant dans les Foyers de Charité, en particulier les enfants et les personnes vulnérables. Notre engagement dans la prévention et le traitement des cas d’abus est entier et doit tous nous mobiliser.

Je vous demande de faire nôtre l’invitation lancée par le Pape François dans sa lettre au Peuple de Dieu du 20 août 2018 :

« Si par le passé l’omission a pu être tenue pour une forme de réponse, nous voulons aujourd’hui que la solidarité, entendue dans son acception plus profonde et exigeante, caractérise notre façon de bâtir le présent et l’avenir, en un espace où les conflits, les tensions et surtout les victimes de tout type d’abus puissent trouver une main tendue qui les protège et les sauve de leur douleur. Cette solidarité à son tour exige de nous que nous dénoncions tout ce qui met en péril l’intégrité de toute personne »

Je redis ma disponibilité à recevoir toute personne qui aurait été concernée. Si vous souhaitez prendre contact par courrier ou par mail, notre « cellule de lutte contre les abus » a reçu pour mission de recueillir tout témoignage concernant des faits commis dans les Foyers de Charité :

Cellule de lutte contre les abus
Les Foyers de Charité
85 rue Geoffroy de Moirans
26330 Châteauneuf de Galaure
paroledevictime@lesfoyersdecharite.com

La Conférence des évêques de France peut également recevoir des témoignages via l’adresse mail : paroledevictimes@cef.fr

Ces révélations ne doivent cependant pas occulter tout le bien et le rayonnement du Foyer de Tressaint. Je suis convaincu, en tant que père Modérateur, que ce Foyer va ainsi continuer à porter du fruit pour ceux qui le fréquentent, fort du regard de vérité qui aura été porté sur son histoire.

Portons tout cela dans notre prière personnelle et celle de nos communautés.

 

Père Moïse Ndione
Père Modérateur de l’Œuvre des Foyers de Charité