La mission des Foyers : «retrouver le christianisme dans toute sa vitalité»

Fecha : 13 diciembre 2017

«Le but des Foyers de Charité : retrouver le christianisme dans toute sa vitalité». C’est ainsi que le père Finet décrivait la mission des Foyers de Charité dans un texte daté du 11 juillet 1944

Foyer de Charité : le Bon Dieu, notre Père, dans son amour infini, semble aujourd’hui vouloir demander aux hommes non pas quelque chose de nouveau, mais de remettre en valeur toute la doctrine de Notre Seigneur et surtout l’esprit d’unité chrétienne et de charité commune, vécu par l’Église primitive, et dont notre monde actuel s’est complètement écarté. Le Bon Dieu ne semble pas vouloir projeter sur le monde une lumière nouvelle, mais il  veut que les hommes l’accueillent après l’avoir depuis longtemps rejetée.

Ramener dans le monde l’esprit qui animait les premiers chrétiens

Le Foyer de Charité a pour but non pas d’organiser dans l’Église un ordre nouveau, mais de ramener dans le monde l’esprit qui animait les premiers chrétiens, et d’aider les laïcs, vivant au milieu du monde, à trouver dans leur état de vie ce christianisme depuis longtemps diminué. Beaucoup souffrent de cette diminution de leur christianisme, de son affadissement, cause de tant d’erreurs et de tant de douleurs, sans en bien voir la cause. Pour vivre de ce christianisme complet, il faut en approfondir la connaissance, en chercher l’esprit. Les Foyers de Charité seront des “séminaires de laïcs”, où seront enseignées la lumière de la vérité, pour vivre dans l’amour de Dieu, et la vraie charité fraternelle.

De même que pour s’acquitter dignement de sa mission divine, et pour exercer saintement son ministère sacré, le sacerdoce doit être préparé dans des maisons fondées dans ce but, des séminaires, de même le laïc, de nos jours, appelé par l’Église à l’apostolat auprès de ses frères, doit sérieusement envisager la nécessité d’une formation chrétienne plus complète et plus profonde, dans des maisons strictement destinées à cette tâche, sortes de “séminaires de laïcs”.

Comment accepter d’être des “porte- lumière” sans se mettre soi-même à l’école de la Lumière, des hommes d’amour sans revenir au Dieu d’Amour, des frères parmi ses frères sans revenir aux sources de la charité fraternelle ? Le “séminaire de laïcs” sera donc un Foyer de Lumière, d’Amour, de Charité.

Texte écrit par le Père Finet, daté du mardi 11 juillet 1944.

Descubre la vida del fundador
de Foyers de Charité

Una gran figura espiritual del siglo XX

Descubrir