Notre engagement
Protéger les enfants, les jeunes et les personnes vulnérables


Avec l’Église universelle, les Foyers de Charité veulent prendre toute la mesure du fléau et de la souffrance que représente la pédocriminalité pour toute société comme de ses conséquences immenses dans la vie personnelle, la psychologie et la vie spirituelle de ceux qui en sont ou en ont été les victimes.

« Comme une mère aimante, l’Eglise aime tous ses enfants, mais elle s’occupe et soigne avec une affection toute particulière ceux qui sont les plus petits et sans défense : il s’agit d’un devoir que le Christ lui-même confie à toute la communauté chrétienne dans son ensemble. Consciente de cela, l’Eglise surveille de façon vigilante la protection des enfants et des adultes vulnérables »


Pape François, 4 avril 2017
(Lettre apostolique en forme de Motu proprio).

Les Foyers de Charité réaffirment leur détermination à lutter contre la pédocriminalité, les agressions sexuelles, et toute forme d’abus, en collaboration avec les autorités judiciaires et ecclésiales présentes dans les différents pays où ils sont implantés.

Notre mission d’accueil et d’ouverture à tous (enfants, jeunes, adultes) nous rend responsables de la façon dont nous prenons soin des plus faibles et des plus petits.

Face à la gravité du sujet et à l’urgence d’agir, nous voulons mettre en œuvre ces mesures et nous engager concrètement dans cette lutte contre les abus sexuels afin que l’Eglise soit « une maison sûre » pour ceux qui viennent s’y ressourcer.


Document de référence dans les Foyers de Charité
Mesures de lutte contre la pédophilie et les abus sexuels (Edition d’octobre 2017)

Version Française English Español

Cellule d'accueil et de veille
Pour lutter contre la pédocriminalité et les agressions sexuelles

A l’initiative du père Modérateur et du conseil international des Foyers, une cellule d’accueil et de veille pour lutter contre la pédocriminalité, les agressions sexuelles dans les Foyers de Charité a été créée en juin 2017.

Depuis mai 2020, elle est coordonnée par une professionnelle extérieure aux Foyers de Charité (qui reçoit personnellement les témoignages).

CONTACTER, SIGNALER, TÉMOIGNER
auprès de la cellule mise en place par les Foyers de Charité

Envoyer un mail à la cellule

Cellule de lutte contre les abus
Les Foyers de Charité
85 rue Geoffroy de Moirans
26330 Châteauneuf de Galaure

auprès de la CIASE

7 jours sur 7 de 9H à 21H par téléphone au 01 80 52 33 55

Envoyer un mail CIASE

En présence de faits précis, informer la justice

Lorsque quelqu’un a connaissance d’un crime (rappelons que le viol est un crime) ou de faits précis concernant des privations, mauvais traitements ou atteintes sexuelles sur des mineurs, il doit en informer la justice. Dans cette hypothèse, il n’y a pas lieu de faire une distinction en fonction de la qualité de l’agresseur présumé. Qu’il soit prêtre, éducateur laïc ou membre de la famille de la victime, la dénonciation des faits s’impose.

En France, les articles 434-1 et 434-3 du code pénal punissent de 3 ans de prison et de 45000 € d’amende la non-dénonciation de tels faits.

Lire la suite

Extrait du site Lutter contre la pédophilie


Pourquoi faire une retraite spirituelle ?

Quelles qu’en soient les motivations, la retraite spirituelle marque une pause, dans un lieu propice à l’intériorité. Le cadre, le silence et le rythme de la retraite rendent disponible à soi-même et à Dieu.

Une retraite spirituelle est une halte pour le cœur et l’esprit. Elle opère comme une respiration et permet de :

  • Souffler, se reposer, trouver du réconfort au cœur de nos vies bousculées,
  • Rencontrer Dieu dans le silence, lire sa Parole, raviver sa foi,
  • Réfléchir au sens de son existence, prendre du recul avant de faire des choix importants,
  • Approfondir les grandes questions de la vie, mieux comprendre les fondements de la foi chrétienne.

En savoir plus