Communiqué au sujet du Foyer de Charité de Baye

COMMUNIQUE au sujet du Foyer de Charité de Baye

suite à l’annonce du Procureur de la République de Châlons-en-Champagne

Ce lundi 29 octobre 2018, le Parquet de Châlons-en-Champagne a publié un communiqué de presse annonçant que l’enquête préliminaire ouverte pour « agressions sexuelles sur mineur de quinze ans par personne autorité », au sujet du père François-Jérôme Leroy, avait été classée sans suite.

« Les nombreuses auditions et investigations n’ont pas permis de retrouver le moindre élément venant confirmer les accusations portées à l’encontre de François-Jérôme Leroy » note ce communiqué.

Cette nouvelle est un immense soulagement, pour lui bien sûr, pour ses proches, et pour les membres des Foyers de Charité.

Nous remercions le père François-Jérôme Leroy et la communauté du Foyer de Charité de Baye qui ont accueilli les mesures de prudence décidées afin de permettre à l’enquête de se dérouler en toute sérénité et de protéger chacun.

Le procureur de la république de Châlons-en-Champagne annonce également sa décision d’engager « des poursuites à l’encontre du couple pour l’infraction de dénonciations calomnieuses ». Nous prenons acte de cette décision et espérons que la justice pourra faire toute la lumière sur ces faits.
Le drame et la souffrance des personnes victimes d’abus ne peuvent en aucune manière être instrumentalisés.

Le Parquet précise que l’enquête sur des faits d’agressions sexuelles commis par le père Michel Blard (décédé en 2014) sur des enfants dans les années 1960-1970 se poursuit.

Nous rappelons l’engagement des Foyers de Charité dans la lutte contre toute forme d’abus et la protection de toute personne séjournant dans nos communautés.

A cet effet, voici l’adresse de la cellule que nous avons mise en place :

Cellule de lutte contre les abus
Les Foyers de Charité
85 rue Geoffroy de Moirans
26330 Châteauneuf de Galaure
Mail : paroledevictime@lesfoyersdecharite.com

Père Moïse NDIONE
Père Modérateur de l’Œuvre des Foyers de Charité

***

ANNEXES :

Communiqué de presse du parquet de Châlons-en-Champagne

Communiqué de Mgr Touvet, évêque de Châlons

Dans les Caraïbes, il y a aussi des Foyers de Charité !

Les quatre Foyers de Charité des Caraïbes ont vécu leur « assemblée familiale » du 23 avril au 6 mai 2018 en Martinique

Vue du Foyer de Charité de Martinique

Les Caraïbes sont célèbres pour leurs plages de sable fin et leurs cocotiers, destinations rêvées pour des vacances… Saviez-vous que quatre Foyers de Charité sont implantés dans cette région du monde pour être des lieux de ressourcement et de retraites spirituelles ouvertes à tous ?

Depuis le 23 avril et jusqu’au 6 mai, les Foyers de Charité des Caraïbes se sont retrouvés en Martinique au Foyer de Charité de Trinité (www.trinitefoyer.fr/). Une rencontre de famille qui a rassemblé 38 personnes, membres des Foyers de Sainte-Marie (Port-au-Prince – Haïti), de La Miséricorde Divine (Les Cayes – Haïti), de Notre-Dame-de-Fatima (Sainte-Rose – Guadeloupe) et donc du Foyer de Martinique.

L’objectif de cette rencontre – à laquelle participait le père Moïse Ndione, père modérateur des Foyers de Charité – était d’approfondir la vocation de membres des Foyers et progresser ensemble en vue de la mission.

Parce qu’Internet est capable de réduire les distances, que diriez-vous de faire connaissance avec les Foyers des Caraïbes via leur site Internet ?

www.trinitefoyer.fr/ (#Martinique)
http://saintemarie.foyer.fr/home/ (#Haïti)
www.foyerdecharitegdpe.com (#Guadeloupe)

Bien mieux que des mots, CLIQUEZ ICI pour découvrir les temps forts de cette rencontre en photos et en vidéos.

Vue du Foyer de Charité de Trinité, en Martinique
Travail et formation pendant la rencontre
Mgr David Macaire et des membres des Foyers de Charité d’Haïti

 

Message aux membres et aux amis des Foyers de Charité

Message du père Moïse Ndione, père Modérateur de l’oeuvre des Foyers de Charité, aux membres et aux amis des Foyers de Charité

 

Bien chers pères et bien chers membres laïcs de l’œuvre des Foyers,

Chers amis des Foyers de Charité,

 

Les éléments que je souhaite vous communiquer sont importants et graves.

Je vous invite tout d’abord à prendre connaissance du communiqué de Mgr François Touvet, évêque de Châlons, diocèse où est situé le Foyer de Baye :

 

***

Communiqué de Mgr François Touvet, évêque de Châlons

Chers diocésains,

C’est avec tristesse que j’ai été informé le 26 mars qu’une famille avait fait la veille un signalement à la Cellule Permanente de Lutte contre la Pédophilie de la Conférence des Évêques de France, mettant en cause l’actuel responsable du Foyer de Charité de Baye, le père François-Jérôme Leroy.

J’ai aussitôt prévenu le procureur de la République de Châlons le 27 mars 2018 pour que les autorités compétentes se saisissent du dossier, et fassent la lumière sur ces accusations. Je m’en remets entièrement à la justice en laquelle j’ai totale confiance.

Avec l’accord de l’évêque de Versailles, où le père Leroy est incardiné, j’ai décrété que le père Leroy ne devra plus résider dans le diocèse de Châlons ni y exercer un quelconque ministère auprès de jeunes mineurs tant que la justice ne se sera pas prononcée. L’évêque de Versailles a pris de son côté des dispositions similaires et ordonné en accord avec le modérateur des Foyers de charité son déménagement en un lieu retiré connu du procureur.

Par ailleurs, dans le même dossier d’accusation, il est fait mention du père Michel Blard, décédé en 2014. Ayant déjà rencontré moi-même en 2017 les parents d’une victime décédée en 2013, j’exprime ici mon profond désir de pouvoir écouter et soutenir toute éventuelle autre victime du père Blard. Je prie toute personne en possession d’un témoignage direct sur des faits graves qui auraient pu lui être reprochés, de me les communiquer sans délai.

Je demande à chacun, dans ces temps douloureux, de prier pour les victimes, pour la sérénité de l’enquête, et pour que chacun puisse accomplir son devoir en toute impartialité et justice.

Mes pensées vont en priorité aux victimes et à leurs familles, je redis ma détermination à demander la vérité, et ma disponibilité pour accueillir et écouter, en toute humilité.

J’assure tous mes collaborateurs, prêtres, diacres, laïcs, de mon soutien dans cette période difficile, et attends de chacun compassion, soutien, retenue et patience.

Je rappelle enfin que le diocèse de Châlons et le diocèse de Reims ont conjointement mis en place une cellule d’écoute de victimes en janvier 2017, que l’on peut contacter via le site dédié www.ecoute.info

Fidèlement, tout à tous

François Touvet

Évêque de Châlons

***

 

Je comprends le choc et l’émotion suscités par ces révélations.

Ma première pensée va aux personnes concernées par les abus sexuels commis par le père Blard, à ceux qui ont été blessés par ces actes scandaleux qui ont détruit leur innocence et la confiance qu’ils avaient envers un prêtre.

Le père Michel Blard étant décédé, il n’est plus possible d’ouvrir une action en justice. J’éprouve une immense compassion pour les victimes et me tiens à la disposition de toute personne qui souhaiterait apporter son témoignage personnel et être reconnue dans le drame vécu.

 

Par courrier ou par mail, notre « cellule de lutte contre les abus » est habilitée à recueillir tout témoignage concernant des faits commis dans les Foyers de Charité :

Cellule de lutte contre les abus
Les Foyers de Charité
85 rue Geoffroy de Moirans
26330 Châteauneuf de Galaure

Mail : paroledevictime@lesfoyersdecharite.com

 

En tant que Modérateur des Foyers de Charité, j’ai également été informé des graves accusations à l’encontre du père Leroy. Elles m’ont été transmises par la cellule nationale de lutte contre la pédophilie de la conférence des évêques de France le 26 mars 2018. Dès le lendemain, j’ai prévenu le Procureur de la République de Châlons en lui faisant part des éléments qui étaient en ma possession, comme le demande la loi. Les Foyers de Charité font confiance au travail de la justice pour faire toute la lumière sur ces accusations.

J’accompagne aujourd’hui le père François-Jérôme Leroy dans la mise en application des deux décrets canoniques promulgués à son encontre, dans le respect des décisions de ses autorités ecclésiastiques, afin que l’enquête puisse être menée sereinement.

 

Notre devoir de protection des enfants et des personnes vulnérables, notre engagement dans la prévention et le traitement des cas d’abus sont plus que jamais d’actualité.

Nous avons promu en interne un document indiquant les mesures de prudence pour la protection des mineurs, à mettre en œuvre dans chaque communauté. Nous avons également mis en place des formations afin que les membres de tous les Foyers puissent intégrer et appliquer ces mesures.

 

Je redis encore une fois ma disponibilité à recevoir toute personne qui aurait été concernée par ces faits dramatiques.

 

Au moment où nous célébrons le mystère pascal de mort et résurrection de Jésus, portons tout cela dans notre prière personnelle et celle de nos communautés.

 

Bien fraternellement,

 

Père Moïse Ndione

Père Modérateur de l’Œuvre des Foyers de Charité

Rassemblement mondial des familles – Dublin 2018

Rejoignez en famille les Foyers de Charité à Dublin du 21 au 26 août 2018 !

Tous les trois ans, l’Église réunit le plus grand rassemblement mondial des familles. En août 2018, l’Irlande accueillera des milliers de familles et de pèlerins venant des quatre coins du monde, pour vivre l’un des évènements les plus importants de l’année, autour du thème : L’ÉVANGILE DE LA FAMILLE, Joie pour le Monde

Cette rencontre vous permettra de :

  • Découvrir les nouveaux mouvements et associations d’Église au service de la famille.
  • Comprendre, à la lumière d’Amoris Laetitia (« La joie de l’Amour » : exhortation apostolique post-synodale du Pape François, publiée en mars 2016), les fondamentaux de votre vie de famille.
  • Approfondir les enjeux du mariage et de la famille comme pierre angulaire de la vie, de la société et de l’Église.
  • Prier en famille.
  • Rencontrer des familles du monde entier et témoigner des grâces reçues au sein des Foyers de Charité.

PROGRAMME  DE LA WMOF (world meeting of families)

Au coeur de la WMOF, les Foyers de Charité vous proposent de les rejoindre pour plusieurs événements :

Mardi 21 août  : Ouverture de la WMOF 2018
En soirée, inauguration de la rencontre dans chacun des 26 diocèses d’Irlande.
Avec les Foyers : en fin de matinée, messe et repas partagé*, puis départ ensemble pour la célébration d’ouverture de la WMOF.

Du mercredi 22 au vendredi 24 août : le congrès de trois jours
Chaque jour, une réflexion sur le thème « L’Évangile de la famille, joie pour le monde ».
Pour adultes : congrès, groupes de travail, conférences et témoignages.
Pour les jeunes et les enfants un programme spécifique avec des activités ludiques.
Pour tous : célébration quotidienne de l’Eucharistie, temps de prières, expositions, événements culturels et spectacles musicaux.

Avec les Foyers le mercredi 22 août : veillée de prière et d’intercession avec Marthe Robin : «Pour une nouvelle Pentecôte d’Amour sur votre famille »*.

Samedi 25 août – Festival des familles
En soirée, un événement spécial qui se déroule comme un concert dans une ambiance priante et festive. Des familles de tous les continents témoigneront de leur histoire familiale dans la foi.

Avec les Foyers : le matin, rencontre et témoignages des familles amies des Foyers d’Europe. Messe et repas partagé*.

Dim. 26 août – Clôture de la WMOF 2018
Célébration eucharistique solennelle, qui rassemblera des milliers de personnes d’Irlande et du monde entier. Présence du Pape François à confirmer.

* lieu et horaire précisés ultérieurement

Infos pratiques :
Retrouvez toutes les infos sur la WMOF : programme, hébergement, inscription, repas, etc. sur www.worldmeeting2018.ie

Avec les Foyers de Charité
Si vous souhaitez :
– avoir plus d’informations sur cet événement
– nous retrouver à Dublin lors des RDV spécifiques aux Foyers de Charité
– et/ou prendre part à l’animation
Contactez-nous : dublin2018@lesfoyersdecharite.com

 

Rencontre des Foyers de Charité d’Amérique latine

Les 9 Foyers d’Amérique Latine réunis à Paipa (Colombie) entre les 22 janvier et 3 février 2018, à environ 180 km de Bogotá, ont vécu une expérience de Pentecôte. Situé sur les hauteurs de la petite ville de Paipa, le Foyer qui a commençé avec une laïque, Leticia van Hissenhoven, dès 1960 avec la création d’une école, nous renvoie directement à l’origine des Foyers de Charité en Amérique Latine.

Le père Moïse Ndione, modérateur de l’Oeuvre, qui a participé avec nous à la première semaine de notre assemblée nous a vivement exhortés dès le debut de la rencontre à demander à Dieu dans la prière une nouvelle Pentecôte pour les foyers de ce continent, le Brésil, l’Argentine et le Chili, le foyer d’Equateur, du Pérou et du Mexique, et bien sûr, les foyers de Cogua, Bucaramanga et de Paipa sur cette  terre de Colombie qui nous accueille tous avec chaleur. Le père Moïse nous a rappelé que c’est précisément la mission que Marthe a reçu du Seigneur, préparant par l’offrande de sa vie dans un incessant holocauste cette nouvelle Pentecôte dans l’Eglise pour le monde actuel. Il s’agissait d’un renouvellement de toute l’Eglise à partir de l’apostolat des laïcs.

Ces temps forts vécus ensembles, prêtres et laïcs de diverses provenances d’Amérique Latine et de France, nous stimulent pour prendre conscience tous ensemble, que la mission confiée à Marthe, nous devons la vivre dans l’Eglise et dans le monde où la charité se refroidit. Il s’agit bien de ranimer  l’Amour qui s’éteint, prolongeant ainsi par notre vie et notre apostolat des foyers de charité  la mission confiée à Marthe par Jésus, celle de la révélation de l’Amour inconditionnel de Dieu au monde tout entier.

Communiquer pour évangéliser !

Une quarantaine de membres et amis des Foyers de Charité se sont réunis à Châteauneuf-de-Galaure du 20 au 24 novembre 2017 pour se former à la communication, au service de l’évangélisation.

Avec quels mots présenter les Foyers de Charité, la vocation des membres, les retraites spirituelles ou Marthe Robin ? Comment réaliser une affiche pour un événement ou concevoir un programme annuel ? Que publier sur Facebook ?… Quelles sont les clefs pour faire une bonne photo ?

Alternant entre interventions en grand groupe, ateliers pratiques, moments festifs et temps de prière, ce rendez-vous international annuel proposé par le service communication des Foyers a redynamisé chacun. Quelles que soient les compétences ou les outils, nous sommes tous ambassadeurs de la Bonne Nouvelle et appelés à partager la joie de la résurrection !

Retrouvez les images de cette session 2017 des correspondants communication :

Partenaires du Pélerinage du Rosaire à Lourdes

Les Foyers de Charité sont heureux d’être partenaires du pèlerinage du Rosaire à Lourdes pour la troisième année consécutive

Pour cette édition 2017, huit membres des Foyers de Charité participent à l’animation et à l’accueil spirituel du pèlerinage du Rosaire sur le thème « le Seigneur fit pour moi des merveilles ». Retrouvez-les notamment à la « cure du pardon » et à la conférence « Ayez le courage d’être heureux ! ».

 

La cure du pardon

Dans nos vies, il y a des pardons que nous n’avons pas donnés et d’autres que nous n’avons pas reçus… Pourtant, nous portons en nous ce désir et ce besoin d’être réconciliés, avec les autres, avec nous-mêmes,  avec Dieu. La cure de pardon est le lieu où déposer ce qui fait obstacle à cette réconciliation et demander la force de pardonner.  Des membres des Foyers de Charité seront là pour vous accueillir et prier avec vous.

La cure du pardon se déroule à la crypte, tous les jours de 10h45 à 12h00 et de 14h à 16h.

 

Conférence « Ayez le courage d’être heureux ! » (par le père Jean-Claude Lenain)

 

« Ayez le courage d’être heureux ! » nous dit le pape François. Dans nos vies souvent marquées par le manque d’amour, la solitude, le stress, l’épreuve, Dieu vient au-devant de nous et  nous fait découvrir qu’Il nous aime depuis toujours, gratuitement. Il nous appelle à sortir de nous-mêmes, à nous engager sur le chemin qui conduit vers les autres et qui ouvre à la confiance et l’espérance.

Le père Jean-Claude Lenain est responsable du Foyer de Charité de Roquefort les Pins (Côtes d’Azur)

Conférence donnée à trois reprises : mercredi 4 octobre, jeudi 5 octobre et vendredi 6 octobre 2017 à 14h, Chapelle Mater Dolorosa

 

Pour aller plus loin :

Site internet du pèlerinage du Rosaire

Journal du Rosaire, chaque jour sur KTO

A Rome, un cénacle à ciel ouvert !

Près de 50.000 chrétiens de toutes les confessions ont répondu à l’appel du pape à célébrer les cinquante ans du Renouveau charismatique catholique à la Pentecôte 2017. Une délégation des Foyers de Charité était présente…

Pendant les cinq jours qui conduisaient à la fête de la Pentecôte, une immense louange est montée des rues et des églises de Rome. Dans toutes les langues, on a chanté, loué, prié, fraternisé… Organisé par l’ICCRS (services internationaux du Renouveau charismatique catholique) et par la Fraternité catholique (Catholic Fraternity), ce jubilé d’or accueillait également des représentants évangéliques et pentecôtistes. Du 31 mai au 5 juin 2017, ces « JMJ » du Renouveau charismatique proposaient des conférences, des ateliers, des messes, des assemblées de louange en plusieurs langues… dont celle, universelle, de l’Esprit Saint ! Une expérience de communion à laquelle huit membres des Foyers (de Châteauneuf et Tressaint) ont participé.

   

=> VOIR l’ALBUM PHOTOS <=

Un courant de grâce pour l’Eglise

Tous les papes ont encouragé le Renouveau depuis Paul VI, qui affirmait en 1975 qu’il était « une chance pour l’Église » jusqu’à François pour qui il s’agit d’« un courant de grâce dans l’Église et pour l’Église ». Aujourd’hui, le Renouveau compte plus de 120 millions de catholiques dans le monde et le Pape le définit comme « un instrument précieux pour l’unité des chrétiens ».

Nés en 1936, les Foyers de Charité sont précurseurs par bien des aspects de nombreuses communautés innovantes nées après Vatican II. De nombreux membres de Foyer ou retraitants ont personnellement expérimenté ce « baptême dans l’Esprit » qui renouvelle en profondeur et unifie la vie chrétienne.

Marthe Robin parmi les précurseurs du Renouveau

Organisée dans le cloître de la Trinité des Monts, confiée depuis quelques mois à la communauté de l’Emmanuel, l’exposition consacrée aux « serviteurs de Dieu issus du Renouveau charismatique » montrait combien l’effusion de l’Esprit Saint est un vrai chemin de sainteté pour l’Église d’aujourd’hui. Elle mettait également à l’honneur deux précurseurs : la bienheureuse Elena Guerra (« apôtre de l’Esprit Saint ») et la vénérable Marthe Robin. L’occasion de faire connaître largement la prière pour une nouvelle Pentecôte d’Amour, distribuée au fil des jours à tous les pèlerins en anglais, en italien et en français… jusqu’à la place Saint Pierre dimanche de la Pentecôte où nous avons joyeusement montré au Pape François le portrait de Marthe lors de son passage en papamobile !

  

La diversité dans l’unité

A notre arrivée au Circo Massimo pour le premier rendez-vous commun, vendredi en fin de journée, nous avons été saisis par l’image de ces dizaines et dizaines de drapeaux de pays ou communautés différents qui se détachent alors du ciel azuréen. Malgré la chaleur écrasante, la joie irradie les visages. De toutes les nations, les chrétiens ont répondu à l’appel du Pape à venir célébrer à Rome ce cinquantième anniversaire du Renouveau et, surtout, à unir leurs voix, leurs cœurs et leurs âmes afin que ce courant de grâce se déverse sur l’Eglise et le monde tout entier.

Le lendemain, plus de cinquante mille participants originaires de 130 pays viennent entourer le Saint Père dans ce lieu du martyre des premiers chrétiens pour un grand rassemblement œcuménique à la veille de la Pentecôte. Avant même son arrivée, le miracle de la Pentecôte est déjà à l’œuvre et nous donne d’unir nos voix en faisant monter vers Dieu notre louange en italien, anglais, espagnol ou français. Nous faisons partie de ces milliers de « charismatiques » louant, chantant en « langues », dansant et proclamant, mains levées, que « Jésus est Seigneur » dans le vaste Cirque Massimo ! Unis par l’Esprit Saint en un seul corps, quelle que soit notre confession, nous faisons l’expérience d’un véritable cénacle « à ciel ouvert, parce que nous n’avons pas peur », comme l’affirme le pape.

« Merci pour le témoignage que vous donnez ici, aujourd’hui. Cela fait du bien à tous, cela me fait du bien à moi aussi », confie le Saint Père en ouvrant sa méditation depuis le podium où de grandes bannières proclamaient « Jésus est Seigneur ». Il souligne trois caractéristiques du Renouveau charismatique : le baptême dans l’Esprit-Saint, la louange et le « service à l’homme ».

Au cours de cet évènement prophétique, le pape nous a tous invités à devenir de vrais disciples de Jésus, missionnaires, et à œuvrer plus que jamais à l’unité des chrétiens.

=> Ecouter les Foyers de Charité sur Radio Vatican <=

=> Marthe Robin, son impact dans l’Eglise <=

 

Emission spéciale sur le Jubilé d’Or du Renouveau charismatique à Rome

Revivez en 52 minutes les moments forts du Jubilé d´Or du Renouveau charismatique à Rome et autour du pape François à la Pentecôte 2017. Présentée par Philippine de Saint Pierre, l´émission nous plonge dans l´expérience qu´ont vécu les 30 000 participants, les 600 prêtres et les 20 évêques venus du monde entier : sessions de louange et d´adoration, catéchèses, eucharistie et veillée festive. En février 1967, le Saint Esprit est tombé avec puissance sur un groupe de jeunes étudiants de l’Université Duquesne à Pittsburg aux États-Unis. Ils sont les tout premiers témoins de ce « renouveau de la Pentecôte pour l’Église et le monde entier ». Cinquante ans après, des rencontres avec les responsables de la communauté de l´Emmanuel, du Chemin Neuf, des Focolari ou encore de Jeunesse Lumière permettent de faire un point d´étape. Ce courant de grâces a touché plus de 120 millions de catholiques et donné naissance à des groupes de prières et des communautés sur les 5 continents.

La mission des Foyers : « retrouver le christianisme dans toute sa vitalité »

« Le but des Foyers de Charité : retrouver le christianisme dans toute sa vitalité ». C’est ainsi que le père Finet décrivait la mission des Foyers de Charité dans un texte daté du 11 juillet 1944

Foyer de Charité : le Bon Dieu, notre Père, dans son amour infini, semble aujourd’hui vouloir demander aux hommes non pas quelque chose de nouveau, mais de remettre en valeur toute la doctrine de Notre Seigneur et surtout l’esprit d’unité chrétienne et de charité commune, vécu par l’Église primitive, et dont notre monde actuel s’est complètement écarté. Le Bon Dieu ne semble pas vouloir projeter sur le monde une lumière nouvelle, mais il  veut que les hommes l’accueillent après l’avoir depuis longtemps rejetée.

Ramener dans le monde l’esprit qui animait les premiers chrétiens

Le Foyer de Charité a pour but non pas d’organiser dans l’Église un ordre nouveau, mais de ramener dans le monde l’esprit qui animait les premiers chrétiens, et d’aider les laïcs, vivant au milieu du monde, à trouver dans leur état de vie ce christianisme depuis longtemps diminué. Beaucoup souffrent de cette diminution de leur christianisme, de son affadissement, cause de tant d’erreurs et de tant de douleurs, sans en bien voir la cause. Pour vivre de ce christianisme complet, il faut en approfondir la connaissance, en chercher l’esprit. Les Foyers de Charité seront des “séminaires de laïcs”, où seront enseignées la lumière de la vérité, pour vivre dans l’amour de Dieu, et la vraie charité fraternelle.

De même que pour s’acquitter dignement de sa mission divine, et pour exercer saintement son ministère sacré, le sacerdoce doit être préparé dans des maisons fondées dans ce but, des séminaires, de même le laïc, de nos jours, appelé par l’Église à l’apostolat auprès de ses frères, doit sérieusement envisager la nécessité d’une formation chrétienne plus complète et plus profonde, dans des maisons strictement destinées à cette tâche, sortes de “séminaires de laïcs”.

Comment accepter d’être des “porte- lumière” sans se mettre soi-même à l’école de la Lumière, des hommes d’amour sans revenir au Dieu d’Amour, des frères parmi ses frères sans revenir aux sources de la charité fraternelle ? Le “séminaire de laïcs” sera donc un Foyer de Lumière, d’Amour, de Charité.

Texte écrit par le Père Finet, daté du mardi 11 juillet 1944.

Oser l’Espérance aujourd’hui (Colloque)

Le colloque organisé pour les 50 ans du Foyer de Charité de Tressaint les 2-3-4 décembre 2016 a rassemblé entre 300 et 350 participants chaque jour

Pour clore une année de festivités à l’occasion de son cinquantième anniversaire, le Foyer de Charité de Tressaint organisait les 2-3-4 décembre son premier colloque, sur le thème de l’Espérance, en partenariat avec la télévision catholique KTO et la radio RCF Côtes d’Armor. Toute la communauté était mobilisée pour accueillir ceux qui répondaient à cette invitation audacieuse du Foyer :

« Dans un monde où tout va très vite, où l’exigence de performance, de bien-être, et de réussite deviennent un diktat oppressant, une autre voie est possible. Et d’autres voix doivent se faire entendre… Il nous faut oser l’Espérance aujourd’hui ! Durant trois jours, ce colloque nous fera découvrir – à travers l’exemple rayonnant et lumineux de Marthe Robin et d’autres témoins actuels – comment nos vies, même traversées par la souffrance, peuvent devenir fécondes (le vendredi), comment elles peuvent prendre sens dans une Eglise aux portes ouvertes, vivante et missionnaire (le samedi)… comment chacun de nous est appelé à devenir une « chance pour les autres » en ne restant pas un spectateur passif des évènements du monde mais en s’engageant au quotidien (le dimanche).»

Grâce à l’aide de nombreux amis, tout était prêt pour vivre ces trois journées d’écoute, de ressourcement, de rencontres, de partage avec une vingtaine d’intervenants très divers…

Le père Bernard Peyrous a commencé en présentant le rôle et la fécondité de Marthe Robin dans l’Eglise et dans notre monde, suivi par le témoignage bouleversant de Véronique Dufief, professeur d’université atteinte de troubles bipolaires. L’après-midi a permis de découvrir différents témoignages de personnes qui s’engagent pour partager leur espérance : la communauté du Cenacolo au service des personnes en grande dépendance ; les colocations Lazare entre jeunes professionnels et personnes en précarité ; Françoise Robert, praticienne Vittoz ayant vécu un chemin de pardon après l’assassinat de son mari ; les parents de Philippine Lutz, porteuse de polyhandicaps. Marie-Jo Thiel, médecin et professeur d’université, nous a alors montré combien il importait de « grandir en humanité au travers de sa vulnérabilité ».

Mais comment le vivre en Eglise ? « Passer de la rencontre du Christ à l’amour de l’Eglise » (les parcours Alpha), une Eglise où l’on est « accueilli comme en famille » (les Foyers de Charité), nous a laissé percevoir l’Eglise comme une Mère aimante et « un hôpital de campagne et non une douane » et ce fut la conférence remarquée de Mgr Le Saux.  Au cours de la table ronde qui réunissait Mgr Hervé Gosselin (ancien père du Foyer de Tressaint), le père Laurent Fabre, fondateur du Chemin Neuf, et Raphaël Cornu-Thénard, fondateur du mouvement d’évangélisation Annuncio, chacun nous a encouragé à sa manière à répondre à cet appel pressant du pape François à « être un disciple missionnaire face aux défis du monde d’aujourd’hui » dont quatre nous ont été soulignés par le père Frédéric Louzeau, du Collège des Bernardins à Paris.

Se tournant alors vers la société à construire, Tugdual Derville, promoteur d’une « écologie humaine », a appelé à « voir l’autre, même le plus fragile, comme une chance pour chacun de nous ». Philippine de Saint Pierre, journaliste et directrice générale de la chaîne de télévision KTO, a cherché à transmettre les signes d’espérance de notre société, « l’enjeu étant de proposer quelque chose aux jeunes générations qui leur donne envie de sortir de soi et de donner leur vie pour les autres ». Ancien vice-président de Yahoo Europe, Jean-Marc Potdevin a décidé de mettre toute son énergie au service des exclus et a créé « Entourage », un réseau social qui met en relation les riverains, les associations et les sans-abris. Il a rappelé combien le Pape François « nous appelle à la restauration de la tendresse envers le plus pauvre d’entre nous pour être nous-mêmes restaurés ».

A l’issue de ces trois jours, nous avions la joie d’accueillir Mgr Denis Moutel, évêque de Saint Brieuc, pour célébrer la messe.

Chaque participant est reparti avec cette invitation à oser l’Espérance… dès aujourd’hui !

Pour aller plus loin : Les interviews des intervenants et les conférences sont à retrouver en vidéo sur www.colloque-tressaint.com ou www.ktotv.com/foyers-charite